9-Le marché...

27 janvier 2010

Ce matin nous devions aller à l’ambassade pour faire le visa pour la guinée, mais c’est l’Afrique au bout de 2h le rendez-vous est déplacé l’après-midi.

Nous décidons d’aller au marché.


 Je n’ai jamais vu autant de monde et de marchandises au m2, nous sommes happés par la foule. Autre phobie qui disparaît chez moi, le monde…moi qui panique et qui m’énerve en France quand je me retrouve avec 3 personnes dans un magasin…là rien du tout je suis bien, je ne cherche même pas à savoir pourquoi je profite.

Quelques petits mendiants nous suivent, ils se font chasser par ceux qui nous accompagnent.

Nous restons là deux heures à nous frayer un chemin dans cette immense foule et dans des passages très étroits, chaque cm2 étant exploité au maximum par les étales des vendeurs. La Beaucroissant aux heures de pointes c’est rien du tout à côté…

C’est Moussa qui nous a conduit au marché, il a garé le fourgon dans un endroit où je n‘aurais même tenté de le faire avec un vélo, nos chauffeurs sont vraiment des as du volant.

 

L’après midi direction l’ambassade de Guinée pour nos visas, nous déboursons 46500Cfa pour un petit coup de tampon…

Fin d'après-midi je pars me promener au bord du fleuve, qui doit-être à environ 800m de Békaso. Pour y aller il faut passer au milieu d'une sorte de petit bidonville (des maisons, enfin des abris tout en tôle et des baches plastiques), slalomer entre les lessives qui sèchent au soleil à même le sol, entre les carrés de culture qui jalonnent le bord du fleuve...et l'on découvre le fleuve Djoliba...

 

 

 

Nous passons la soirée avec Hélène près de son stand, palabre, palabre…sous la nuit étoilée qui fait son apparition…

Le regard de la petite fille que j'ai photographié l'après-midi tourne dans ma tête...

 

Page suivante : Ternaire...ternaire...