2-Temple Chogosonshi-ji

 

11 Avril

Après une matinée tranquille, nous partons pour le Mont Shigi dans la préfecture de Nara, pour visiter le temple Chogosonshi-ji.

Nous y allons en train,  de Nara à Oji sur la ligne Yamatoji de JR puis changement de gare pour faire Oji jusqu'a Shigisanshita avec la ligne Ikoma de Kintetsu. Nous utilisons nos cartes ICOCA (une sorte de porte monnaie électronique) qui sont vraiment pratiques pour ne pas perdre de temps (plus besoin de prendre de ticket et de chercher sa monnaie). 

 

 

 

Nous voulions prendre un bus pour le temple mais malheureusement ils n'étaient pas nombreux, seulement un par heure... et le dernier venait juste de partir... Après d'intenses négociations avec "petites jambes" nous décidons de finir à pieds. Il y a pour 45 minutes de marche.

Nous démarrons la ballade en bord de route, en montant sous les cerisiers en fleur qui perdent leurs pétales.

En cours de route nous trouvons un petit chemin de randonnée qui mène au temple... un petit chemin qui monte dans la forêt, il y a des érables, des cerisiers, des bambous, des rossignols au chant magnifique... tout est calme, paisible, beau...

Après une quarantaine de minutes nous débouchons juste derrière la station de bus, où nous aurions dû arriver. Aucun regret d'avoir loupé le bus car la montée au milieu de la forêt était magnifique. Puis nous traversons une sorte de hameau et arrivons rapidement à l'entrée du temple.

Le mont Shigi abrite plusieurs temples boudhistes et sanctuaires shintoïstes. Nous arrivons devant la porte d'entrée "Mon 門"  du complexe . Celle-ci est gardée, comme beaucoup de temples bouddhistes, par ses deux gardiens "les Niô 仁王" : deux énormes statues en bois aux musculatures impressionnantes, une à gauche et l'autre à droite, l'une bouche fermée et l'autre bouche ouverte.

 

 

 

Après quelques pas nous sommes accueillis par une immense statue de tigre en papier mâché de 6m de long.

Les tigres sont les gardiens du Mont Shigi, nous en retrouverons tout au long de notre promenade.

Prés du grand tigre nous entendons des chants qui s'échappent du bâtiment principale et se propagent dans tout le complexe, c'est très impressionnant.

Nous déambulons dans les allées bordées de lanternes de pierres tôrô ("Ishi dôrô"), de Tori, d'étendards aux couleurs vives qui flottent dans le vent, sous les cerisiers en fleurs...

Des statues...

Il y a de nombreux temples et sanctuaires... bouddhisme et shintoïsme mélangés...

Nous passons d'allée en allée, sans suivre de plan, on se laisse porter par la tranquillité du lieu et nous arrivons prés d'une pagode et d'une immense statue de bouddha.

Nous nous dirigeons ensuite vers le Chogosonshi-ji, d'où s'échappait des chants quand nous sommes arrivés. La vue est magnifique, d'un côté sur la vallée, de l'autre sur tout le complexe.

Nous rentrons dans le temple et nous devons suivre une sorte de rituel. Nous descendons des escaliers et nous nous trouvons plongés dans le noir total. Nous arrivons dans une sorte de couloir de 2m de large environ. Selon les consignes nous devons faire le tour en posant la main contre la partie intérieur et suivre le mur qui nous fait faire tout le tour du bâtiment. Celui-ci est lustré par le nombre de passage. Nous remontons dans le hall. Nous sommes invités à nous déchausser et rentrer dans la salle principale. Nous nous installons à même le sol. Comme dans tous les temples bouddhistes, c'est très chargé avec de nombreuses dorures, lampes, bougies, offrandes. Des moines font leur entrée et nous assistons à un office.