3-La route de Takisaka

 

12 Avril

Départ pour la route de Takisaka. Il s'agit de la première partie de la route vers Yagyù le berceau de l'épée et du sabre.

Nous partons à pied de Nara, depuis le quartier Takabatake-cho. Nous nous engagons dans la forêt sur un sentier pavé de pierres. Ce sont les restes de la route principale qui reliait Nara à Yagyù. Yagyù est le nom d'une famille qui a accédé au rang de Daimyô (seigneur) à l'époque du Japon féodal. Ce clan était maître de sabre pour la famille du Shôgun (Général).

 

 

Nous sommes dans la forêt primaire du mont Kasugayama. C'est magnifique! Il y a d'immense et majestueux séquoias... des camélias très grands et en fleurs. Nous cheminons tranquillement dans un silence total. Tout le long de la route nous découvrons des bouddhas sculptés dans des rochers. 

 

Sur les photos ci-dessous:

1-Déité Dainichi Tathagata, il s'agit d'un Bouddha couché, très difficile à distinguer sur la photo.

2-Déités du soleil couchant "Yùhi Kannon" avec ses bouddhas Miroku Magaï.

3 et 4-Déités du soleil levant "Asahi Kannon" daté de 1265 avec au centre le bouddha Miroku et à ses côtés les bouddhas-Jizô.

 

 

Nous ne croisons aucuns touristes et seulement 3 ou 4 japonais qui randonnent. La véritable rencontre que l'on fait est un petit oiseau bleu. Il est magnifique. Il nous appelle, nous avançons jusqu'à 2m environ de lui, il s'envole un peu plus loin et recommence ce petit jeu pendant presque 30 minutes tout le long du parcours... Quel beau moment de partage entre lui et nous. 

 

Après quelques recherches il s'agit d'un Rossignol Bleu (Larvivora Cyane).

 

 

Avant la dernière ascension dans la forêt nous nous arrêtons prés de la statue du bouddha Kubiri-Jizô. Jizô c'est le bouddha protecteur des âmes des enfants décédés trop tôt. Les japonais l'associe souvent à la protection de la famille. Il a un visage enfantin et il est souvent coiffé d'un bonnet et d'un bavoir de couleur rouge qui est installé en offrande.

 

Nous sommes en pleine forêt, nous avons marché longuement et comme dans beaucoup d'endroit au japon, il y a des toilettes et un point d'eau, tout est parfaitement propre, comme c'est agréable.

Nous faisons une pause dans un hameau au milieu des rizières. Nous apercevons des personnes sans âge en train de travailler. Puis nous repartons avec un passage obligé sur une route mais celle-ci est peu fréquenté. Nous reprenons un sentier dans la forêt et tombons sur un Australien qui s'est perdu à plusieurs reprises. Nous lui indiquons le chemin que nous pensons prendre et finissons la ballade ensemble. Il n'en revient pas que notre enfant de 6 ans tienne le coup sur une si longue marche.

Nous arrivons au temple Enjyôji à 16h55... il ferme à 17h. La personne de l'accueil nous laisse quand même faire le tour du temple. 

 

Après 12km de marche, nous nous dirigeons vers l'arrêt de bus... ouf il en reste un dernier qui nous ramène à Nara.

Nous finissons la journée dans un petit restaurant de Udon dans le quartier Takabatake-cho où nous logeons. 

 

C'est un restaurant que l'on nous a conseillé, il est ouvert de 18h à 20h. Nous avons une faim de loup. Nous poussons la porte coulissante et entrons dans un petit vestibule. Nous entendons un "Irasshaimase" (bienvenue) qui nous arrive d'une autre porte coulissante. Nous enlevons nos chaussures et chaussons les pantoufles à disposition. Nous entrons dans la salle et comme dans tout les restaurants au japon, on nous installe, on nous sert de l'eau fraiche ou du thé et on nous donne une serviette humide chaude pour que l'on se lave les mains.

Nous commandons un grand bol de Udon (pâtes épaisses de blé tendre) dans un bouillon avec des légumes et du tofu frit. Un vrai délice pour 700 yens (5,80€) !!!!